CNIL Actualités – Recherches dans le domaine de la santé : le nouveau chapitre IX est applicable

30 Juin 2017

Le nouveau chapitre IX de la loi Informatique et Libertés est désormais applicable en matière de recherche, d’étude ou d’évaluation dans le domaine de la santé. Son entrée en vigueur effective se fera progressivement.

cf. https://www.cnil.fr/fr/recherches-dans-le-domaine-de-la-sante-le-nouveau-chapitre-ix-est-applicable

ARTE Futur – Big Data IV – Les sentinelles de la planète

Les mégadonnées – ou « big data » – offrent un éclairage nouveau et passionnant sur notre planète. Un flux considérable d’informations numériques nous est fourni en continu par les satellites en orbite autour de la Terre, mais dans quel but ? Mesures, relevés, statistiques, images, cartes, comment exploiter au mieux toutes ces données ?

Big Data sur ARTE Futur

Gestion du risque – La mauvaise pente

Les tendances sont mauvaises. Alors que les règles de l’art devraient permettre au RSSI d’accompagner la résilience des systèmes d’information de son organisation, les chiffres montrent que les achats d’outils pour traiter les surfaces et les vecteurs d’attaques augmentent.

C’est la facilité de l’outil sans la démarche de la sécurisation en amont.

Pour ceux qui n’ont pas d’argent, la tendance est à l’automatisation des tâches de détection/mitigation par le bricolage, c’est le FWNG du pauvre.

Tout cela ne s’inscrit pas dans l’appropriation par l’organisme d’une culture de la gestion du risque et de la préservation des données à caractère personnel.

http://www.datasecuritybreach.fr/failles-de-securite-responsables-de-la-securite-des-systemes-dinformation/#axzz4lh49hvOU

Fuite de données : 200 000 £ d’amende pour un spécialiste privé de la santé – ZATAZ

La CNIL Britannique vient de condamner à 200 000£ une société privée spécialiste de la santé après une fuite de données. La société de santé privée HCA International Ltd vient de goûter aux foudres de la CNIL Britannique, l’Information Commissioner’s Office (ICO). L’entreprise d’origine indienne a utilisé, pour transcrire des enregistrements d’interviews médecin-patient, des données qu’elle n’a pas sécurisée. C’est la société HCA qui a été condamnée et pas le fournisseur des informations, l’hôpital public de Londres. L’ICO a découvert ce problème de « non chiffrement des informations » lors d’investigations au sein de l’établissement de santé public. Les données concernées des hommes et femmes concernés par un traitement de la fertilité. 200 000£ d’amende à HCA Ltd par la @CNIL britannique #ico aprés une fuite de données de patients. #cybersécurité @zataz #santé — Damien Bancal (@Damien_Bancal) March 2, 2017 La découverte de cette « fuite » date d’Avril 2015. Un patient avait découvert les transcriptions entre le médecin et des patients directement sur Internet. L’enquête a révélé que l’hôpital envoyait régulièrement des enregistrements audio non chiffrés, par email, à cette société Indienne, et cela depuis 2009. Pour l’ICO, l’entreprise privée a violé la loi de 1998 sur la protection des données en omettant de veiller, de manière responsable, aux données qui lui étaient confiées.

Sourced through Scoop.it from: www.zataz.com

Un garrot s’impose …